Yoga & Méditation

Voici quelques pistes de pratiques accompagnées que je trouve intéressantes (15-20 minutes, sauf exception):

Méditation autour de la respiration, par Christophe André (très simple).

Méditation de pleine conscience autour des émotions, par Christophe André (aide à accepter ses émotions et à ne pas être submergé(e) par elles).

Méditation de la montagne, par Bernard Giraudeau (très accessible).

Méditation du lac, par Bernard Giraudeau (un peu plus difficile).

Méditation de l’amour bienveillant, par Bernard Giraudeau (45 minutes, contre 15 minutes pour les propositions précédentes).

– Méditations pour les enfants: la pluie et la grenouille.

***

Le terme méditation (du latin meditatio) désigne une pratique mentale ou spirituelle

Elle consiste souvent en une attention portée sur un certain objet de pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d’en approfondir le sens) ou sur soi (dans le but de pratique méditative afin de réaliser son identité spirituelle). La méditation implique généralement que le pratiquant amène son attention de façon centripète sur un seul point de référence.

La méditation (bhāvanā en sanskrit et pali) est au cœur de la pratique du bouddhisme, de l’hindouisme, du jaïnisme, du sikhisme, du taoïsme, du yoga, de l’islam, de la chrétienté ainsi que d’autres formes plus récentes de spiritualité mais également médicale. C’est une pratique visant à produire la paix intérieure, la vacuité de l’esprit, des états de conscience modifiés ou l’apaisement progressif du mental voire une simple relaxation, obtenus en se « familiarisant » avec un objet d’observation : qu’il soit extérieur (comme un objet réel ou un symbole) ou intérieur (comme l’esprit sa propre respiration, ou un concept – voire l’absence de concept – ou bien ses sensations).

Les techniques de méditation sont très diverses. Elles peuvent cependant être classées selon leur foyer d’attention : une zone corporelle spécifique ou le déplacement d’une zone à une autre ; une perception précise ; le vide de tout concept ou vacuité ; un objet spécifique pré-sélectionné profane ou religieux ; le nom d’une déité ou d’un concept inspirant la paix (mantra) ; le souffle ; un son ; une incantation ; un kōan ou énigme évoquant des interrogations ; une visualisation ; un exercice mental.

Certaines pratiques méditatives, comme celles du yoga ou du tantra, peuvent être rattachées à des religions, d’autres sont indépendantes de tout contexte religieux. La méditation peut être désignée par d’autres appellations : relaxation ; concentration ; état modifié de conscience ; suspension des processus de la pensée rationnelle et logique ; maintien de l’observation de soi.

Dans la méditation dite de « Pleine conscience », par exemple, le méditant se repose confortablement et silencieusement, centrant l’attention sur un objet ou un processus : « … Glissant librement d’une perception à une autre… Aucune pensée, image ou sensation n’est considérée comme une intrusion. Le méditant, avec une attitude vide de tout effort, est invité à explorer l’ici et maintenant. En utilisant l’ouverture panoramique comme point d’ancrage… ce qui ramène le sujet constamment au présent, évitant l’analyse ou l’imagination cognitive concernant le contenu de la conscience, et augmentant tolérance et relaxation du nom secondaire de la pensée processus.  ».
Voici une très intéressante et joyeuse rencontre entre Matthieu Ricard & Chade-Meng Tan, sur la méditation de pleine conscience, la modernité et la distraction.

12987046_1153749371302359_3702783305618724307_n