Archives pour la catégorie Reiki

Introduction au Reiki Usui Shiki Ryoho

Le Reiki Usui Shiki Ryoho est à la fois une pratique spirituelle et un art de guérison visant au développement de soi par l’Energie Spirituelle (Rei) et une thérapie par les mains basée sur un « Pouvoir Intuitif de l’Univers » (ou, plus prosaïquement, la capacité naturelle du corps à s’auto-réguler), Teate en japonais. Littéralement, Teate signifie « toucher de la main ». Au Japon, tous les traitements étaient à l’origine désignés sous le nom de Teate.Dispensé dans un but thérapeutique et d’évolution personnelle, il permet ainsi d’améliorer la qualité de vie par une approche globale de l’être. Selon le concept de toutes les thérapies extrême-orientales, le corps et l’esprit sont intimement liés. Il fait partie de ces approches qui prennent soin du Corps et de l’Esprit. En équilibrant le Corps et l’Esprit, il nous aide à nous améliorer et à accéder au Bonheur.

Au-delà du Teate, le soin par les mains, le Reiki Ryoho offre des outils de progression spirituelle comme des pratiques méditatives, visant au développement d’une Conscience Eveillée, la pratique de sons guérisseurs et de symboles (physique, énergétique, psychique et spirituel) d’action bienfaisante (en présence ou à distance), avec pour objectif de réaliser le but de sa Vie et d’atteindre la Grande Paix de l’Esprit.

Le Reiki Ryoho, nommé au Japon « Shin Shin Kaizen Usui Reiki Ryoho » (« Art de Guérison du Reiki d’Usui pour l’amélioration de l’Esprit et du Corps ») est une marque déposée par la Gakkaï du Japon, l’organisation fondée en 1922 par le Fondateur du Reiki, Mikao Usui. Mikao Usui était un homme laïc, aux origines Bouddhiste et Shintoïste, parfaitement instruit de nombreux aspects des traditions extrême-orientales et de leurs points communs, ainsi que des médecines et thérapies orientales et modernes. Il trouve son origine dans le Bouddhisme japonais, non pas dans son contexte religieux, mais philosophique, le Shintoïsme (Usui Sensei a intégré dans son système des techniques simplifiées de purification du Shintô), le concept japonais de l’énergie vitale, identique à celui des arts martiaux et la médecine populaire japonaise.

Ki, Tanden et Hara

hara-ki
Au Japon, on appelle Ki le souffle, l’énergie. C’est un principe fondamental formant et animant l’univers et la vie. Il englobe tout l’univers et relie les êtres et les choses entre eux. Dans un organisme vivant, il circule à l’intérieur du corps par des méridiens qui se recoupent tous dans le centre de l’énergie vitale, le Saika-Tanden, dit Tanden. Il est présent dans toutes les manifestations de la nature. C’est le même concept que le Chi chinois et le Prana bouddhiste. Ce centre de l’énergie vitale réside dans notre ventre (le Hara), au niveau du nombril, là où se situe son centre de gravité. Toute action du corps faisant le bon usage de l’énergie (Seiryoku Zenyo) part de là pour venir irradier à travers le corps jusqu’au bout des membres. Cette énergie peu aussi bien être libérée par la douceur d’une caresse ou sous la forme d’un Kiai (union des énergies) avec la puissance d’une lame de fond, d’une explosion.
L’énergie du Ki et celle du Reiki sont de différente fréquence. Si celle du Ki est manipulable et peut être orientée, celle du Reiki ne l’est pas. Elle est de plus haute fréquence et interagit directement avec le corps pour se diriger vers l’endroit qui en a le plus besoin. C’est pour cette raison que l’on parle de canalisation : le praticien est un canal de concentration et de transmission de l’énergie Reiki, il ne la contrôle pas.
Un bel exercice d’humilité.

Un exercice pour se centrer dans le Hara.

 

Le Reiki en quelques mots

C’est une technique japonaise d’harmonisation énergétique.

– C’est-à-dire?
Tout est énergie, nous, la nature qui nous entoure.
Pour être en pleine forme, physique, émotionnelle, mentale, il faut que cette énergie circule librement.
En tant que praticiens Reiki, nous faisons en sorte que cette énergie circule librement dans le corps.

– Comment?
Le Reiki est une technique ouverte à tous, qui s’apprend lors de stages de formation facilement accessibles.

– Concrètement, comment cela se passe-t-il?
J’ai appris à canaliser cette énergie et à la canaliser pour la mettre à disposition de la personne lors de la séance de Reiki. Cela de différentes manières, par apposition des mains, mais aussi par le regard et par le souffle.

– C’est comme les magnétiseurs?
C’est différent puisque je ne donne pas ma propre énergie mais je canalise cette énergie que l’on appelle Reiki. Je mets à disposition cette énergie des autres.

– Le Reiki soigne?
Le Reiki ne soigne pas. Je ne suis qu’un passeur de cette énergie qui peut apporter beaucoup de bénéfices sur le plan émotionnel, physique, mental et spirituel. C’est un complément de la médecine allopathique, que cette dernière reconnaît de mieux en mieux pour ses effets bénéfiques complémentaires.

Mon histoire personnelle avec le Reiki

J’ai une vie plutôt active, faite de nombreux projets et de voyages (intérieurs et extérieurs), en quelque sorte nécessaires pour nourrir ma curiosité. Mais, parfois, je me suis sentie dépassée, dans l’incapacité de faire des choix et submergée par la fatigue et désorientée. Sur les genoux : avec un niveau d’énergie proche de zéro et parfois « hors de moi ». Alors que j’ai toujours pratiqué des activités sportives (judo, snowboard, …), j’ai compris que ma pratique était entravée par une méconnaissance de mon corps et de son fonctionnement. Que je me battais même parfois contre moi-même.

J’ai alors exploré les voies d’une meilleure connaissance de moi-même, d’abord dans le cadre d’une démarche psy, puis de plus en plus liée avec le corps, au travers de pratiques plus douces (mais aussi plus intenses) comme la méditation, le yoga, le Gyrotonic et le Gyrokinesis.

C’est dans cette approche que je suis venue assez naturellement au Reiki, à la recherche d’une méthode visant à « prendre la main » sur moi-même, à stimuler mon propre système d’autoguérison et à accorder au mieux, jour après jour, mon corps, mes pensées et mon mental. Devant les résultats obtenus, c’est avec enthousiasme que je voudrais maintenant partager les bienfaits du Reiki avec toutes celles et ceux qui en ressentent le besoin et qui font la démarche de mieux s’occuper de soi. Parce la bienveillance doit d’abord s’appliquer à soi-même. Souvenez-vous, dans les avions, les instructions de sécurité indiquent qu’en cas de dépressurisation, un masque à oxygène sera mis à votre disposition. Et l’on ajoute qu’il convient d’abord de s’équiper soi-même avant d’aider les personnes (les enfants notamment) qui vous accompagnent. Parce que sans oxygène pour vous-même, vous ne pourrez aider personne.

C’est dans cette optique que j’ai développé ce site, afin de proposer des séances et initiations de Reiki, mais également de partager les pistes que je trouve intéressantes du point de vue de cet équilibrage intérieur qui conduit au bonheur.

Reiki au Brésil

J’aurai le plaisir de proposer des séances de Reiki à Sao Miguel do Gostoso (Nordeste) du 27 novembre au 2 janvier. De superbes rencontres en perspective comme l’année précédente assurément!